Conférence: La Marseillaise dans tous ses états par Michel Nierenberger

LE REGNE DE LOUIS XVI ET MARIE-ANTOINETTE Bibliothèque Les documentaires Conférence: La Marseillaise dans tous ses états par Michel Nierenberger

Mots-clés : 

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • #749
    Marina de Girodelle
    Senior Moderator
    @marina-de-girodelle

    Le 7 novembre 2018, j’ai eu l’occasion d’assister à une conférence gratuite, à l’école de musique de Leffrinckoucke, sur la Marseillaise, par Michel Nierenberger, pianiste et fan d’histoire. La conférence a été tenue lors des événements organisés pour célébrer le centenaire de la fin de la première guerre mondiale. Je vous écris ici les notes que j’ai pris sur cette conférence d’une heure environ!

    Constat sur la Marseillaise:

    Contrairement à beaucoup d’hymnes nationaux, la Marseillaise a un rayonnement international et est connue de presque tous. Cette chanson peut avoir une interprétation particulière pour tous: un chant de révolte, de rébellion, de liberté, ou pour d’autres un chant guerrier, bourgeois… Comment expliquer une telle popularité, surtout quand la France n’est pas un pays si grand, comparé à des pays comme la Chine?

     

    Histoire de la Marseillaise:

    Ce qu’il faut savoir, c’est que Rouget de Lisle n’a pas crée la Marseillaise à proprement parler! L’air de la Marseillaise existait déjà en 1787 dans l’oratorio à Esther par Jean-Baptiste Grisons, joué à Saint-Omer! Si on remonte plus loin dans le temps, on retrouve déjà ce même air chez Viotti en 1781 dans une de ses compositions pour violon en do majeur. Viotti était d’ailleurs un violoniste, musicien attitré de Marie-Antoinette, arrivé en France en 1782! A l’époque, il y avait une absence de droit d’auteur, aussi pouvait-on reprendre certains airs et certains accords. Rouget de Lisle a donc repris ( mais non plagié ) l’air musical et a composé des paroles sur cet air dans la nuit du 24 au 25 avril 1792, à Strasbourg. D’ailleurs, elle s’appelle initialement « Chant de guerre pour l’armée du Rhin », car la France est en guerre contre l’Autriche. Le chant sera repris par d’autres français et deviendra plus tard la Marseillaise.

    La Marseillaise a donné naissance à des dérivés dès sa création ou presque!

    En effet, en 1793, les royalistes reprennent la chanson et en modifient les paroles pour se faire un chant de ralliement très ironique. Elle sera d’ailleurs chantée lors de la période des Chouans.

    La Marseillaise est décrétée comme hymne patriotique dès 1795, cependant, Napoléon l’interdira lors de sa prise de pouvoir. Bien évidemment, il y a eu des personnes pour braver cet interdit, ce qui a permis à la chanson de survivre. Napoléon reviendra sur sa décision en 1812 et l’autorisera à nouveau. D’ailleurs, ses nombreuses campagnes militaires permettront à la Marseillaise d’être exportée contre son gré dans divers pays. On retrouve des citations musicales de la Marseillaise dans des opéras russes, malgré une interdiction au XIXeme siècle, interdiction contournée par Tchaikovsky en 1875 dans une oeuvre glorifiant la Russie qui combattit l’armée française en 1812.

    La Marseillaise sera également interdite pendant la Restauration et le Second Empire.

    La Marseillaise sera reprise lors de la nouvelle révolution de 1848 avant d’être écrite dans la constitution comme hymne national le 14 février 1879.

    Détails sur la Marseillaise:

    La Marseillaise est toujours d’actualité et est reprise dans beaucoup d’oeuvres musicales. Si on la retrouve chez des compositeurs comme Berlioz, de Bussy ou Schuman, on la retrouve aussi sous des traits plus modernes, comme à Woodstock avec Jimmy Hendrick, la chanson assez polémique de Serge Gainsbourg, chez les Beatles, version techno en 2010 ( Marseill’House ), la version de Charlie Couture ( qui posera le débat sur le respect d’une oeuvre, changer les paroles mais garder l’air, est-ce encore de l’hommage? ) … Il existe même des extraits de la Marseillaise dans des airs de rap! On la retrouve même dans d’autres langues, comme le brésilien ( qui garde l’air mais modifie les paroles pour en faire un chant d’amour ), l’arabe, l’allemand ( le chant des travailleurs de 1905 )… Que ce soit une reprise pure et simple ou une citation musicale, l’air de la Marseillaise est utilisé dans le monde entier, car sa simplicité permet une grande adaptabilité.

    On la retrouve même en Chine en 1935 avec Mao, et en 1989, lors de la rébellion, elle sera utilisée cette fois-ci contre lui, ironie de l’Histoire!

    La Marseillaise est aussi l’un des rares ( voire le seul ) hymnes à être personnifié sous les traits d’une allégorie: Marianne.

     

    Petite parenthèse:

    En 1686, après l’opération de la fistule anale de Louis XIV, Lully entend une dame chantonner. Il reprendra l’air et composera une chanson à la gloire du roi, qui sera exportée en Angleterre. Cette chanson est désormais le très célèbre « God save the Queen »!

    L’histoire de la chanson Bella Ciao est assez similaire, car elle n’est pas italienne à la base.

     

     

    Voilà, j’espère que ce petit compte-rendu vous aura intéressé!

    ~ Un soleil se couche, un autre se lève et ce qui fleurit aujourd'hui périra demain. Tout n'est que vanité!

    #763
    Luce
    Participant
    @luce

    Quelle gloire pour un hymne connu, aimé et chanté aux quatre coins du Globe!

    Merci pour ce superbe compte-rendu de la Marseillaise :heart: </span>

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 3 semaines par Luce. Raison: Faute de frappe

    Pluie de pétales pour la Rose de Versailles...

    #769
    Marina de Girodelle
    Senior Moderator
    @marina-de-girodelle

    De rien!

    ~ Un soleil se couche, un autre se lève et ce qui fleurit aujourd'hui périra demain. Tout n'est que vanité!

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.